Category Archives for "Tests"

Comparatif : Nikon P900 contre Nikon P600

26 Juin 2016

Test comparatif Nikon P900 contre Nikon P600

VS

Cet article se propose de montrer quelques tests réalisés sur le terrain pour comparer deux appareils de type bridge : le Nikon P900 et le Nikon P600. Les tests portent essentiellement sur la qualité des photos, l'autofocus, la stabilisation et la montée en sensibilité.


Cet article se propose de montrer quelques tests réalisés sur le terrain​ pour comparer deux appareils de type bridge du même constructeur : le Nikon P900 et le Nikon P600.  Possesseur du Nikon P600 depuis quelque temps, je me suis laissé tenter récemment par  le P900. 

Alors que le P600 dispose d'un zoom déjà respectable de 1440 mm (équiv. 24x36)  le P900 dispose d'un zoom de 2000 mm, ce qui constitue encore un record. Il y a beaucoup de dénigrement dans les forums ou même les tests de ce type d'appareil (bridges classiques) qui sont dotés de petits capteurs (1/2.3") et qui donc ont leurs limites en terme de dynamique, mais surtout sur le plan de la montée en sensibilité  ainsi que la difficulté à obtenir de jolis flous d'arrière-plan. Ces critiques sont tout à fait fondées mais ces bridges ont d'autres atouts en terme de polyvalence, de bonne qualité d'image (lorsqu'il y a de la lumière !), mais surtout du fait de la puissance de leur zoom qui leur permet de prendre des photos qu'aucun appareil réflex ne pourra prendre.

Si on est conscient de ces limites, ce type de bridge peut apporter de belles satisfactions, en photo ou en vidéo, pour le domaine animalier ou le domaine de l'astronomie en particulier.

​Dans le passé, j'ai comparé le Nikon P600 avec le Canon SX50 que j'ai également possédé avant de le revendre, et les tests que j'avais effectués montraient un net avantage du P600 sur le SX50 en terme de qualité d'image : finesse et absence d'aberrations chromatiques pour le P600 contrairement au SX50 qui en présentait de manière notable.

Les tests que j'ai réalisés portent essentiellement sur :

- la qualité des photos (dans des conditions d'éclairement assez lumineux)

- la qualité de l'autofocus

- la qualité de la stabilisation

- la montée en sensibilité​

- En ce qui concerne  tout d'abord l'autofocus, j'avais lu dans des tests que le P900 était supérieur au P600 sur ce plan là. Ce n'était pas difficile ! En effet le P600 était lent et surtout, en vidéo, lors de zooms, le P600 était incapable de conserver la mise au point et ne la retrouvait jamais. Le P900, sans être parfait est effectivement en net progrès : il est beaucoup plus rapide, et surtout en vidéo s'il lui arrive de perdre la mise au point sur un objet, il est capable de refaire la mise au point assez rapidement.​ C'est ce que j'ai constaté sur le terrain.

Au passage, il faut signaler que le P900 filme à 50 images par seconde  en mode progressif, alors que le P600 ne pouvait filmer qu'à 25 img/s en mode progressif. L'avantage est net en terme de fluidité sur des sujets en mouvement rapide. 

- En ce qui concerne la stabilisation, celle du P600 était bonne, mais celle du P900 est très, très bonne ! En effet on peut obtenir des images très nettes à 2000 mm en prenant simplement appui sur (ou contre) un support. Avec le P600, c'était plus compliqué à 1440 mm, à vitesse d'obturation équivalente.

Contrairement à ce qu'affirment les inconditionnels des réflex (j'en ai un aussi !) qui n'ont jamais utilisé un bridge, il est tout à fait possible d'obtenir des images très nettes à des focales telles que 2000 mm, focales inimaginables dans le domaine des réflexs, et ceci sans avoir recours à un trépied.

- En ce qui concerne la qualité des photos, voici quelques tests réalisés au même moment dans les mêmes conditions.

Ci-dessous sont présentés des extraits d'une photo prise avec le P900 à 2000 mm puis avec le P600 à 1440 mm (les extraits ont été adaptés en taille pour comparer la même zone). J'ai évalué la distance entre le point d'où j'ai pris la photo et la cible : environ 1,3 km selon Google Map !

P900 à 2000 mm

P600 à 1440 mm

​La différence de qualité est très nette en faveur du P900. L'image est beaucoup plus claire, nette et fine, les couleurs plus vives. Je me suis posé des questions par rapport à une telle différence, mais par ailleurs le P600 m'a fourni de belles images en grand nombre. Y-a-t-il un problème au niveau du P600 ? Peut-être, mais il faut réaliser la distance de la cible  à 1,3 km. Il me semble que c'est plutôt le P900 qui fournit des images remarquables. Bien sûr ces résultats portent sur mes deux appareils : y-a-t-il une disparité de qualité ? un assez bon P600 et un très bon P900 ? Peut-être, compte tenu de la production de masse de ces appareils   ...

Un zoom sur une maison située à peu près à la même distance par un temps légèrement brumeux conduit à un résultat comparable en faveur du P900 :​

P900 à 2000 mm

P600 à 2000 mm

En ce qui concerne la montée en sensibilité, on observe également un progrès en faveur du P900, léger mais bien réel. La photo en ambiance assez sombre d'un détail du cadran d'une vieille pendule donne le résultat suivant  (650 mm, 1/20s, 800 ISO) :

P900 - 800 ISO

P600 - 800 ISO

On constate deux types d'amélioration en faveur du P900 :

- ​une meilleure préservation de détails (image plus fine, lignes, bordures mieux définies)

- un bruit moins présent : bruit chromatique et bruit de luminance

Donc le traitement du bruit par Nikon, même s'il se traduit par un lissage certain, produit une image plus fine et plus propre dans le cas du P900.

BONUS : Une comparaison entre Canon SX50, Nikon P600 et Nikon P900  

Voici une petite comparaison entre trois appareils correspondant à trois générations de bridge, avec des capteurs de même taille, probablement très proches, les progrès reposant essentiellement sur des optiques de meilleure qualité associées à des processeurs de traitement de plus en plus performants :  ​

Canon SX50

Nikon P600

Nikon P900

​Le SX50 est pénalisé par des aberrations chromatiques et une résolution moindre. Le P900 prend nettement l'ascendant grâce à une optique remarquable.

En conclusion, le Nikon P900 est un bridge performant, facile à utiliser et doté d'une optique remarquable.



Que vaut l’appareil photo du Zenfone 2 de Asus ? Comparaison avec le Sony RX100

22 Janvier  2016

Que vaut l'appareil photo du Zenfone 2 de Asus ?                                                               Comparaison avec le Sony RX100

              Cet article se propose de faire  le   point sur les qualités  ...  et les limites de l'appareil photo d'un smartphone : le Zenfone 2 de Asus (modèle  ZE551ML) et de faire une brève comparaison avec un appareil photo tel que le Sony RX100 (compact expert) ...


Les smartphones incluent des appareils photo de plus en plus performants au point que la vente d'appareils photo numériques compacts est en nette baisse. 

Le Zenfone 2 de Asus est un smartphone de milieu de gamme par le prix mais doté de très belles qualités. Les sites de test lui attribuent un très bon rapport qualité/prix.

Il est doté de 2 appareils photos : le principal a une résolution maxi de 13 millions de pixels alors que le secondaire (pour les selfies) ​a une résolution de 5 millions de pixels.

Je m'intéresse ici uniquement à l'appareil photo principal  de 13 millions de pixels.

Je ne décrirai pas en détail le menu  de l'appareil photo. il est simple, clair et donne accès à de nombreux réglages dignes d'un "vrai" appareil photo : balance des blancs, utilisation du flash, compensation d'exposition ...

L'appareil propose aussi 15 modes préprogrammés  :

 Modes Auto et Haute Résolution

​J'ai tout d'abord comparé les résultats du Zenfone 2 avec ceux du Sony RX100, doté d'un capteur 1", qui est réputé pour sa qualité d'image.

Zenfone 2

RX100

On peut constater à première vue que le Zenfone 2 permet d'obtenir des photos de bonne qualité. Il faut noter que la balance des blancs du Zenfone s'avère beaucoup plus fidèle que celle du RX100 ! Bien sûr ceci peut être facilement corrigé, mais il faut féliciter Asus pour cette justesse des couleurs.

Examinons ensuite la finesse de ces deux photos en considérant deux extraits :​

RX100 - Extrait 1

Zenfone 2 - Mode Haute résolution - Extrait 1

​Dans ce premier extrait les résultats sont très proches : le RX100 est marginalement plus détaillé, mais légèrement plus bruité.

Zenfone 2 - Mode Auto

​En comparant avec la photo obtenue avec le mode Auto du Zenfone  on constate que le mode haute résolution fournit une image plus propre. Ce mode s'avère donc efficace ... dans certains cas.

Examinons maintenant un deuxième extrait :​

RX100 - Extrait 2

Zenfone 2 - Mode haute résolution -Extrait 2

​Dans ce deuxième extrait, le RX100 est plus convaicant : il y a plus de détails et la photo est plus riche de nuances. Il n'en demeure pas moins que le Zenfone 2 est loin d'être ridicule dans  cette comparaison.

 Mode Haute Résolution

J'ai ensuite essayé de comprendre comment une photo en mode haute résolution était réalisée par le Zenfone. L'extrait ci-dessous fournit, je pense, l'explication :

Zenfone 2 - mode Haute résolution

​On constate, sur cet extrait qui focalise sur une voiture en mouvement,  que des traces multiples (probablement 5) apparaissent au niveau du pare-choc avant ainsi qu'au niveau de la vitre arrière. Il est donc probable que pour faire cette image en mode haute résolution, l'appareil prend 5 photos qu'il moyenne (une sorte de multiframe noise reduction). Ceci explique que ce mode est performant pour tout ce qui est fixe (bâtiments notamment), mais il est pris en défaut pour tout ce qui est en mouvement (voiture par exemple, mais aussi arbres dont les branches peuvent légèrement bouger ce qui introduit un léger flou). Ce moyennage de photos rend par ailleurs la photo résultante très peu contrastée ce qui a nécessité l'application d'un masque flou (augmentation de netteté).

 

 

 Mode HDR

Je me suis intéressé également au   mode  HDR .

L'exemple ​ci-dessous montre l'utilité de ce mode qui selon les cas peut s'avérer efficace comme ici mais se trouve quelquefois pris en défaut (accentuation exagérée des couleurs, apparence artificielle).  

Zenfone 2 - Mode Auto

 

Zenfone 2 - Mode HDR

 

Ici on voit clairement que les ombres sont moins bouchées et la photo résultante est plus proche de la réalité.​

 

 Photos en faible lumière

 

La photo prise par le RX100 est à 400 ISO​, ce qui correspond à un environnement peu lumineux.

RX100

Zenfone 2

 

 Le RX100 fournit une image plus propre que le Zenfone 2. Malgré tout celui-ci  délivre un assez bon résultat, mais au prix d'un lissage très marqué. Mais ceci se voit uniquement à un fort agrandissement de la photo.

 

 

 

 Mode "éclairage faible"  (3MP)

 

 Ce mode a été introduit par Asus pour des ambiances extrêmement sombres. Dans ce cas, la résolution passe à 3 millions de pixels pour essayer de limiter le bruit. Dans l'exemple ci-dessous,   le RX100 prend la photo  à 3200 ISO  à une vitesse de1/2 s ! 

Dans le mode Auto, le Zenfone 2 prend une photo extrêmement sombre​ qui ne permet même pas de distinguer le microscope !

RX100 - 3200 ISO - f/2.8 - 1/2 s

Zenfone 2 - Mode "Eclairage faible"

 Le mode  "faible lumière" permet au moins d'obtenir une image acceptable pour ces conditions extrêmes, mais si on regarde de près ces photos (ci-dessous) la photo du Zenfone s'avère très bruitée, alors que celle du RX100 l'est beaucoup moins. On note cependant un petit flou de bougé pour le RX100 (1/2 s tout de même !). 

Zenfone 2

RX100

Nikon P600 - 1600 ISO - f/3.4 - 1s


Comparaison avec le bridge Nikon P600 ...

   

Couleurs peu fidèles et énormément de bruit également, mais image nette  ... à 1s de temps de pose ! Bravo pour la stabilisation du Nikon ! 

 

 

 Mode Profondeur de champ

 

​Ce mode permet de simuler une faible profondeur de champ qui permet de faire ressortir le sujet principal. Lorsqu'on prend une photo dans ce mode, on voit que l’appareil  fait varier le plan de mise au point et probablement  acquiert plusieurs photos qu'il combine pour créer du flou en dehors du sujet principal :

Zenfone 2 - Mode Auto

Zenfone 2 - Mode Profondeur de champ

​On constate qu'effectivement notre beau félin ressort nettement avec un arrière-plan et un avant-plan floutés. Mais le traitement apparaît  étrange : l'arrière-plan est bien traité, mais dans l'avant plan il y a des incohérences : discontinuité du floutage de l'encadrement de l'écran d'ordinateur, et le petit objet marron  qui est sur le même plan que le félin apparaît flou ! Peut-être qu'en faisant varier l'intensité du floutage j'aurais pu diminuer ce défaut, mais cela aurait été au détriment du floutage de l'arrière plan.

 En conclusion ...

​Le Zenfone 2 est doté d'un appareil photo qui fournit des photos d'assez bonne qualité.

Lorsqu'on compare ses résultats avec ceux d'un très bon compact expert tel que le Sony RX100,  le Zenfone 2 logiquement n'arrive pas au niveau d'un tel appareil.  Il n'a cependant pas à rougir de la comparaison. Il se permet même d'afficher une balance des blancs plus réaliste que le RX100 !

              


 

 

 

Test d’un livre photo Pixum

19 Septembre  2015

Test d'un livre photo Pixum

VS

         

Cet article se propose de tester un livre photo du site Pixum et de le comparer à un livre Albelli de même format, et bien sûr composé avec des photos pour la plupart  identiques, le livre photo Albelli étant pour moi jusque là  une référence en terme de rapport qualité/prix.

Pixum étant très apprécié dans les tests (voir par exemple le test de Focus Numérique en 2014), j'ai eu la curiosité de réaliser ce test.

Voyons le résultat ... 


Profitant d'une offre intéressante de Pixum qui proposait la gratuité pour la réalisation d'un livre photo de 26 pages avec un tirage classique (procédé d'imprimerie), j'ai décidé de ​tester un livre photo de ce site et de le comparer à un livre Albelli de même format, avec la même finition et bien sûr composé avec des photos pour la plupart identiques à celles présentes dans le livre Albelli, le livre photo Albelli étant pour moi jusque là une vraie référence en terme de rapport qualité/prix. Il existe sans aucun doute des livres plus coûteux de qualité supérieure, mais la réalisation des livres Albelli est très bonne et la qualité du rendu des photos est tout à fait satisfaisante surtout dans la finition pages brillantes (voir un précédent article).  

Pixum est très apprécié dans les tests qu'on peut trouver sur des sites (voir notamment le test de Focus Numérique réalisé en 2014, qui comparait plusieurs livres photo). Ceci a aiguisé ma curiosité.

​LE LOGICIEL

​La réalisation du livre se fait grâce à un logiciel téléchargeable sur son ordinateur (offline). Le logiciel est assez simple d'accès. Il n'y a pas grand chose à en dire. Chaque logiciel a bien sûr ses spécificités, ses commodités et ses limites et celui de Pixum ne se démarque pas de celui de ses  concurrents. Je ne détaillerai pas ce point là.

L'écran de mise en page est assez classique et dépouillé :

​LIVRAISON

​La livraison a été rapide (1 semaine environ). 

L'emballage du livre est très satisfaisant, et après déballage, celui-ci apparaît en bon état : pas de problème de coins endommagés, reliure simple et apparemment solide.​

​QUALITÉ DU LIVRE

En ouvrant le livre Pixum, j'ai été tout de suite agréablement surpris par la qualité qui s'en dégage. En ce qui concerne la reproduction des photos, ce qui est pour moi le critère numéro 1,  la qualité du livre paraît très  satisfaisante : Les couleurs sont bien restituées avec beaucoup de densité et une vraiment bonne fidélité par rapport aux fichiers originaux.

Si on compare avec le livre Albelli équivalent, les couleurs sont plus justes (en particulier les nuances de vert sont mieux restituées, plus naturelles) et la dynamique des couleurs est mieux rendue (les parties très claires notamment sont mieux rendues que dans le livre Albelli où le tirage sur papier satiné conduisait à des parties claires un peu délavées ; le rendu était meilleur avec le papier brillant).

​CONCLUSION

    - Bon rendu des couleurs

    - Bon rendu de la dynamique (ombres et hautes lumières) ​

    - Livraison rapide​

​    - Logiciel de création  ne sortant pas de la moyenne

​    - Jusque là rien !

​BILAN COMPARATIF

  Livre

Classement

Note

Remarques

    Pixum (satin)

1

16

Le premier sans discussion

    Albelli (brillant)

2

14

Pas très loin de Pixum, mais meilleur rendu des couleurs du livre de Pixum

    Albelli (satin sans "optimisation"))

3

13

Sans l'optimisation proposée par Albelli les couleurs sont plus fidèles.

    Albelli (satin)

4

12

Certaines couleurs (vert notamment) peu naturelles

    Atelier du Livre (satin)

5

10

Problème de rendu des lignes (effets de torsade). C'est dommage car par ailleurs les couleurs sont très belles.

​LE MOT FINAL

Compte tenu des prestations fournies, je ne peux que conseiller Pixum pour la réalisation d'un livre photo de qualité.


11 Test d’un livre photo Atelier du Livre

18 Septembre   2015

Test d'un livre photo Atelier du Livre 

VS

         

Cet article se propose de tester un livre photo du site Atelier du Livre et de le comparer à un livre Albelli de même format, avec la même finition et bien sûr composé avec des photos pour la plupart  identiques, le livre photo Albelli étant pour moi une référence en terme de rapport qualité/prix.

Voyons le résultat ... 


Profitant d'une offre intéressante de Groupon pour la réalisation d'un livre photo sur le site Atelier du Livre, j'ai décidé de ​tester un livre photo de ce site et de le comparer à un livre Albelli de même format, avec la même finition et bien sûr composé avec des photos pour la plupart identiques à celles présentes dans le livre Albelli, le livre photo Albelli étant pour moi une vraie référence en terme de rapport qualité/prix. Il existe sans aucun doute des livres plus coûteux de qualité supérieure, mais la réalisation des livres Albelli est très bonne et la qualité du rendu des photos est très satisfaisante.  J'ai  fait réaliser deux versions de ce livre : l'une avec les pages satinées, l'autre avec les pages brillantes.

​Juste après avoir acheté le bon de Groupon, je suis allé voir sur les forums les avis sur les livres réalisés par l'Atelier du Livre (oui je sais, j'aurais pu y aller avant !) et j'ai trouvé des avis très contrastés allant d'évaluations tout à fait positives, jusqu'à des rejets relativement sévères.

​Les premières critiques portaient sur des difficultés à la mise en œuvre du logiciel,  ainsi que sur  l'impossibilité d'utiliser le bon de Groupon. Je n'ai rencontré aucune de ces difficultés.

​LE LOGICIEL

​Le logiciel est assez simple d'accès. Par contre les fonctions pour l'élaboration et la mise en page sont très sommaires. Donc, si vous cherchez un logiciel qui vous permette des cadrages ou des effets très sophistiqués, ce logiciel n'est pas pour vous. Par contre, si vous cherchez une mise en  œuvre simple et une mise en page dépouillée , ce produit correspond à votre attente.

D'autre part, ayant découvert  récemment ce logiciel, je n'ai sans doute pas découvert toutes ses possibilités, mais il me semble que contrairement à certains logiciels concurrents, on en a vite fait le tour.

L'écran de mise en page est assez classique et dépouillé :

Parmi les limites ou imperfections du logiciel que j'ai pu relever  :

- Impossibilité de mettre un titre sur la tranche de la couverture du livre

- pas d'aide au centrage des photos et à leur positionnement, à leur dimensionnement (juste une grille magnétique paramétrable apporte une aide)

- difficulté à positionner la limite des photos entre couverture et dos du livre (on s'apercevra du résultat !)​

- impossibilité à mettre une photo en pleine page de manière automatique​...

​LIVRAISON

​La livraison a été rapide (1 semaine environ). 

L'emballage du livre paraît léger, mais après déballage, celui-ci apparaît en bon état.​

​QUALITÉ DU LIVRE

​La reliure semble un peu fragile et à l'ouverture, on entend de légers craquements  qui m'ont paru un peu inquiétants.

En ce qui concerne la reproduction des photos, a priori,  la qualité du livre paraît satisfaisante, et en particulier les nuances de vert sont mieux restituées, plus naturelles que dans le livre Albelli.

​De même, le livre Albelli dans sa finition satinée présente dans certaines zones comme une "surexposition" (couleurs un peu délavées (surtout dans les zones les plus claires). Ce qui n'est pas le cas du livre Albelli dans sa finition brillante.

​Par contre, si on y regarde de plus près, certains défauts sont à relever :

- tout d'abord, la tranche de la couverture apparaît divisée en deux, compte tenu de la difficulté à positionner les photos​  dans cette zone.

- Alors que la trame d'Atelier du livre et d'Albelli apparaissent assez similaires en terme de finesse, celle d'Atelier du Livre est mal gérée au niveau des lignes, ce qui se traduit par un effet de torsade. On voit sur les agrandissements ci-dessous les mêmes mats de bateaux rendus de manière très différente par les deux livres :

Atelier du Livre

Albelli

​Voici un deuxième exemple sur lequel on peut observer le même type de défaut. Et ce défaut est perceptible à l’œil nu, voir par exemple les deux bandes horizontales sur la coque du bateau ci-dessous : 

Remarque : ne pas faire attention aux couleurs. Je n'ai pas prêté une grande attention à la balance des blancs pour les  photographies de la page de l'album. Il ne faut  faire attention qu'à la résolution des images.

Atelier du Livre

Albelli

​Et en agrandissant la zone :

Atelier du Livre

Albelli

​Et voici la photo correspondant au fichier original :

Photo originale

​On constate que Albelli rend nettement mieux cette photo que Atelier du Livre au niveau de toutes les lignes.

      

 

Suite à la constatation de ce défaut, j'ai contacté le service après vente de Atelier du Livre et après un échange de mails pour leur montrer ces extraits montrant le défaut, ça a été silence radio. Plus aucune nouvelle !​

 

​CONCLUSION

    - Bon rendu des couleurs

    - Bon rendu de la dynamique (ombres et hautes lumières) ​

    - Livraison rapide​

    ​- Rendu des lignes problématique (effets de torsade)

​    - Logiciel de création limité

    - Difficulté à réaliser la tranche de la couverture du livre

    - Silence radio du SAV​

​Le mot final :

Compte tenu des prestations fournies ainsi que de l'absence de réponse du SAV, je ne peux pas conseiller l'Atelier du Livre pour la réalisation d'un livre photo de qualité.


Test d’un poster Picanova

4 Septembre 2015

Test d'un poster Picanova (photo sur toile)

         

Cet article se propose de tester la réalisation d'un poster Picanova (photo sur toile tendue sur un cadre bois) à la suite d'une offre Groupon qui me  paraissait   intéressante ...


​Cet article se propose de tester la réalisation d'un poster Picanova (photo sur toile tendue sur un cadre bois) à la suite d'une offre Groupon qui me paraissait intéressante ... En effet cette offre proposait de réaliser un poster tiré sur une toile et monté sur un cadre en bois, d'une dimension de 40 x 80 cm pour un prix de 19,90 € (hors frais de livraison) 

​LES REVENDICATIONS DE PICANOVA

L'impression : Pour la fabrication de nos toiles, nous utilisons une technologie moderne et efficiente, basée sur la méthode d'impression dite Giclée. Cette technique innovatrice de haute résolution nous offre des résultats de très bonne qualité.Nous imprimons exclusivement avec des encres Vivera, de première qualité, qui nous permettent de représenter des couleurs brillantes et fidèles. les encres que nous utilisons ont une haute résistance aux rayons UV. Ainsi, nos impressions sur toile peuvent conserver leurs couleurs pendant 75 ans.                                                                                                                                                                                          

La toile : Grâce au haut contenu de blanc de notre toile en lin, les couleurs de votre échantillon sont reproduites avec exactitude. De plus, le  châssis   en bois d'épicéa encollé plusieurs fois fait de votre toile un chef d'oeuvre exclusif. Style galerie d'art garanti.                                                                                                                                                                                     

L´expédition : Afin d'être sûr que la photo sur toile arrive en parfait état chez vous, nous emballons nos produits dans des colis spécialement conçus à cet effet. Nous expédions la marchandise rapidement après la réception de paiement.                                                                                                                                                                                                                                                 

Courant écologique : Chacun peut adopter des gestes quotidiens qui ont un véritable impact sur l'environnement. Chez picanova.fr, grâce à l'utilisation d'une électricité écologique provenant de sources d'énergies renouvelables, nous contribuons à la réduction des émissions de CO2.                                                         

Santé : Contrairement à certains concurrents, nous n'utilisons pas de solvant lors de l'impression sur toile. Les encres sans solvants ni produits toxiques sont idéalement adaptées à l'environnement de l'enfant.                                                                                                                    

  

​LE LOGICIEL

Il n'y a pas grand chose à dire du logiciel, qui est forcément limité du fait même de l'application. Par contre, il faut signaler les limitations en terme de poids de fichier et de nombre de pixels de la photo qui peut être traitée. Est-ce que cette limitation était liée à cette offre ? je n'en suis pas sûr, était liée à la dimension de la toile ? peut-être ... ​

​LA LIVRAISON

​La livraison a été rapide mais j'ai eu une certaine appréhension en voyant le colis !

​Tout d'abord, la qualité de l'emballage était vraiment insuffisante : le carton était beaucoup trop grand pour le cadre, ce qui faisait que le cadre pouvait glisser très librement dans le carton. Le carton était plié à un angle (heureusement pas de dommage pour le cadre). L’épaisseur de l'emballage était également insuffisante.

​LA QUALITÉ 

​Mais le plus gênant est la mauvaise qualité de la réalisation :

- toile insuffisamment tendue (deux petites déformations sur la toile qui ont pu être laissées par des pressions sur le carton). Avec le temps toutefois, ces déformations se sont résorbées.

- qualité de la fixation de la toile sur le cadre limite (tranche)

- plus gênant : la photo utilisée était en noir et blanc et le rendu de la toile n'est pas neutre (entre cyan et bleu) ce qui conduit à un résultat peu agréable. Voici le rendu de la toile produite par Picanova :

​alors qu'un "vrai" noir et blanc aurait conduit à un rendu réellement noir et blanc :

C'est d’autant ​plus dommage que les détails les plus fins sont assez bien rendus compte tenu du matériau ; ce n'est pas la finesse qui est en cause.

Je suis donc intervenu auprès du SAV Picanova pour leur faire part de mon insatisfaction. Leur service a été très réactif. Le responsable m'a présenté des excuses pour le problème et m'a annoncé un retirage de la toile. Ce qui a été fait, et je viens de recevoir la nouvelle toile. Et le résultat​ est ... pire, avec la même dominante cyan, mais en plus prononcé ! Comment est-ce possible alors que le problème leur a été clairement  signalé ?  ...

Je leur ai envoyé un nouveau message. J'attends leur réponse. S'il y a​ des changements, une amélioration du produit (je suis optimiste !) je ferai une mise à jour de cet article.

Voici la photo originale que j'ai envoyée à Picanova. Vous pouvez cliquer sur l'image pour une meilleure résolution :​

​CONCLUSION

​Très déçu !

Il est probable que je ne ferai plus appel aux services de Picanova. Peut-être qu'une impression couleur aurait plus pardonné une légère dérive de couleur, mais un tel service doit être capable de produire un poster noir et blanc vraiment noir et blanc !

                                                                 

Je donne donc un avis négatif sur ce site picanova.fr.​

   


2 Peut-on photographier Saturne avec un bridge tel que le Nikon P600 ?

31 Août 2015

Peut-on photographier Saturne avec un bridge tel que le Nikon P600 ? ...

Peut-on photographier Saturne avec un appareil phto de type bridge tel que le Nikon P600 ?  

Cet article montre qu'un appareil photo de type bridge classique, tel que le Nikon P600, doté d'un petit capteur (1/2.3"), permet d'obtenir des photos de Saturne. Des traitements successifs par Autostakkert puis  Registax n'ont pas permis d'améliorer les photos originales. 


​Après des essais de photos de la lune qui ont donné d'assez bon résultats (voir cet article), j'ai voulu m'attaquer à une cible autrement plus complexe : l'une des planètes du système solaire. En l'absence de Jupiter, absente de nos ciels pour quelque temps encore, et qui aurait été une étape dans la complexité, j'ai dû me rabattre sur Saturne.

Jupiter, en effet aurait  en effet été une "proie" plus facile du fait de sa taille :

mais également du fait de sa luminosité (les magnitudes exprimées ci-dessous sont d'autant plus faibles que le corps céleste est lumineux) :

Pour cet essai, les conditions de prise de vue sont les suivantes : Bridge Nikon P600 , mode  priorité à l'ouverture, zoom maxi (1440 mm), rafale lente (en fait, 2 rafales successives qui m'ont permis d'enchaîner sans lever mon doigt du déclencheur 200 puis 130 photos  !) , utilisation d'un trépied léger, sensibilité 200 ISO, vitesse 1/30 s, ouverture 1/6,5. 

Voici d'après Stellarium (excellent logiciel gratuit) l'aspect qu'avait Saturne au moment où j'ai pris ces photos : 

Et voici le résultat :

Ce résultat illustre bien la difficulté de la tâche : objet très petit et  relativement peu lumineux (en termes de prise de vue). Je rappelle que la focale utilisée est de 1440 mm !

​En zoomant cette photo (100%), en modifiant la luminosité et le contraste, voici malgré tout le résultat : 

On reconnaît clairement Saturne, et c'est une réelle satisfaction! J'ai présenté ici l'une des meilleures photos obtenues (oui, oui, j'ai visionné les 330 photos pour en extraire les toutes meilleures...)​

J'ai ensuite effectué un "moyennage" des 60 meilleures photos au moyen du très bon logiciel Autostakkert (version la plus récente) d'utilisation relativement simple​, et  la photo résultant du traitement sous Autostakkert a été traitée dans le logiciel Registax (version 6, la plus récente) en utilisant un traitement par ondelettes. Voici ci-dessous, en parallèle l'une des photos originales, et le résultat de ces traitements (échelle 200%) :

Le résultat peut paraître décevant car la photo résultant des traitements apparaît plutôt "molle" et la couleur a disparu (?), semblant contenir peu de détails. Le seul bénéfice est que le  bruit a été notablement diminué ; la photo apparaît plus "propre".

​Pour terminer sur une note d'optimisme ... et d'humour, voici ce que pourrait sans doute donner le nouveau Nikon P900 doté d'une focale maxi de 2000 mm (simulation basée seulement en extrapolant à partir de la différence des deux focales maxi !) :

​Et maintenant, à vous de jouer !

Vous pouvez soutenir ce site dédié à la photographie en achetant ce type de produit sur Amazon !

Comparaison de deux livres photo Albelli – Quel choix : Brillant ou satiné ?

25 Juillet   2015

Comparaison de deux livres photo Albelli - Quel choix : Brillant ou satiné ?

Cet article se propose de comparer  deux finitions d'un même livre photo Albelli : Brillant et satiné. Y-a-t-il des différences de qualité  entre ces deux  versions ?


​J'avais effectué il y a quelque mois  un test comparatif entre un livre Albelli en finition satiné avec un livre Saal Digital tiré sur papier photo,  et j'avais conclu à une préférence pour le livre Albelli plus homogène et mieux fini.

Ici, je vais présenter rapidement une comparaison entre​  deux finitions d'un même livre photo Albelli : une finition brillante et une finition satinée. Les deux livres sont imprimés de manière classique (pas de papier photo). La finition  brillante conduit à un surcoût de 0,2 € par page.

Comme on peut s'y attendre la différence de qualité entre ces deux tirages n'est pas très importante.

Tout d'abord, il y a évidemment un choix personnel entre brillant et satiné. Il est vrai que la finition brillante apporte plus de brillance aux couleurs.

Mais il y a autre chose : la finition satiné a tendance à délaver légèrement les coloris très clairs. Nous allons le voir sur l'exemple suivant pour lequel la même page des deux versions a été photographiée :

Finition satinée

Finition brillante

La finition satinée fait perdre des détails dans les façades des maisons illuminées par le soleil de fin d'après-midi​, qui paraissent un peu délavées. La finition brillante ne présente pas ce défaut : les teintes sont plus chaudes , ce qui correspond mieux à la réalité et les façades ne paraissent plus surexposées.

Voici la photo originale qui a été utilisée pour le tirage :​

Photo originale

​On constate que la finition brillante est effectivement la plus proche de la photo originale qui est caractérisée par des teintes chaudes et ne  présente pas de surexposition.

Conclusion 

En dépit d'un certain surcoût, la finition brillante me paraît supérieure en terme de justesse des teintes et de l'exposition.

En espérant que ce petit article pourra vous aider dans vos choix ...


L’autofocus du mode Macro du Nikon P600

7 Juillet   2015

L'autofocus du mode Macro du Nikon P600

Le bridge Nikon P600 dispose d'une fonction Macro qui permet de faire la mise au point à moins de 1 cm à la plus petite focale (24 mm) ... mais également à l'infini ! On peut donc se poser la question de l'utilité de l'autofocus classique si le mode Macro a un domaine d'utilisation plus étendu. Y-a-t-il des problèmes à l'utilisation du mode Macro de façon généralisée ? Nous allons essayer de répondre à cette question ...


​Le bridge Nikon P600 dispose d'une fonction Macro qui permet de faire la mise au point à moins de 1 cm à la plus petite focale (24 mm) ... mais également à l'infini ! On peut donc se poser la question de l'utilité de l'autofocus classique si le mode Macro a un domaine d'utilisation plus étendu. Y-a-t-il des problèmes à l'utilisation du mode Macro de façon généralisée ? Nous allons essayer de répondre à cette question ...

​Sur le bridge Nikon P600, il est possible d'utiliser une  fonction Macro en le sélectionnant à l'aide du sélecteur multidirectionnel au dos de l'appareil :

Cette fonction Macro est évidemment utile pour réaliser une mise au point sur un objet à très petite distance (dans le cas du P600 moins de 1 cm) (voir l'article traitant de ce sujet). ​Mais en utilisant cette  fonction Macro, j'ai constaté qu'il était également possible de faire une photo  d'un objet très éloigné tout en conservant une parfaite mise au point.

À partir de là, je me suis posé la question de l'utilité d'une position autofocus (AF) si la position Macro permet d'effectuer une mise au point de très près jusqu'à l'infini. 

 ​

Qu'est-ce qu'en dit la notice d'utilisation de Nikon ?​

​Ce qu'indique la notice pour le mode Macro c'est que vous pouvez faire la mise au point sur des sujets très proches lorsque la focale est la plus  courte (24 mm). Rien n'est dit sur les  limites du mode Macro.

J'ai donc fait un petit test en comparant la capacité de mise au point des deux modes. J'ai pointé l'appareil vers le mur d'une maison voisine située à une distance de 50 mètres environ, et utilisé la plus longue focale (1440 mm - grossissement x 60) et pris deux photos : la première avec l'autofocus standard, la seconde avec le mode Macro. Les paramètres pour les deux photos sont identiques (f/6.5, 1/250 s, 180 ISO).​

Ce qui donne le résultat suivant :​

Autofocus standard

Macro

​Comme on peut le constater, les résultats sont très proches, et sans rentrer dans les détails, manifestement le mode Macro est capable de mettre au point à très grande distance.

On est donc ramené à la question initiale : quel est l'intérêt du mode autofocus standard par rapport au mode Macro qui couvre une gamme de distances de mise au point ​plus étendue ?

Etape suivante :  j'ai interrogé Nikon France pour  essayer d'avoir une réponse à cette question.  La réponse est arrivée très rapidement :

​"  Vous pouvez effectivement utiliser le mode Macro dans plusieurs conditions de prises de vues. Le mode Macro permet d'étendre la plage de mise au point par rapport au mode AF normal, de 1cm pour ce modèle jusqu'à l'infini. Toutefois, la différence entre les deux modes est principalement la vitesse de l'autofocus. Le mode Macro sera en général plus lent que le mode AF normal. Donc le choix dépend surtout de la scène ou du sujet photographié. "

Fort de cette réponse,​ je me suis  précipité sur mon Nikon P600 pour effectuer un petit test pour vérifier s'il y avait une différence de vitesse de mise au point entre le mode autofocus standard et l'autofocus en mode Macro pour des sujets à grande distance , et ce pour des focales de 24 mm  à 1440 mm. Pour les courtes focales, quelque soit le mode, autofocus AF ou autofocus Macro, la mise au point est quasi instantanée ; pour les plus longues focales la mise au point est plus laborieuse que ce soit avec le mode AF ou le mode Macro mais je n'ai pas noté de différence nette dans un sens ou dans l'autre.

Conclusion (peut-être provisoire !) :​ Le mode Macro permet de faire des mises au point de moins de 1 cm à l'infini sans qu'il n'y ait de différence perceptible ni sur la vitesse de mise au point ni sur sa qualité. Donc a priori le mode Macro semble pouvoir être utilisé dans tous les cas.

Si vous avez une expérience différente n'hésitez pas à la partager.

Et maintenant, à vous de jouer !​


Même les bridges permettent d’obtenir de beaux arrière-plans !

17 Avril    2015

Même les bridges permettent d'obtenir de beaux arrière-plans !

Cet article se propose de montrer qu'il est tout à fait possible avec un appareil photo doté d'un petit capteur et d'un très gros zoom (bridge) d'obtenir des arrière-plans esthétiques, avec une belle qualité du flou. Il n’est donc pas absolument nécessaire de posséder un appareil plein format (24x36) pour obtenir ce très beau flou (que les anglo-saxons qualifieraient de "creamy"). Voyons comment s'y prendre ... Sur quels paramètres jouer  ?


Voici une photos obtenue avec un Nikon P600, appareil photo de type bridge doté d'un capteur de petite taille 1/2.3" (6,2x4,6mm), mais d'un zoom énorme (x60) qui permet de passer de 24 mm à 1440 mm.

Comme on peut le voir, le fond est flou et caractérisé par une grande douceur (le "creamy" des anglo-saxons), ce qui contribue à faire ressortir le premier plan, le sujet principal de la photo.

​Cette photo donne l'impression d'avoir été prise de près, alors qu'elle a été prise d'une distance de 8 mètres (vitesse d'obturation 1/1250s, ouverture f/6.5, compensation d'exposition -2/3 IL, sensibilité 200 ISO) avec un arrière-plan à quelques mètres.

Le calcul de la profondeur de champ montre que celle-ci est pratiquement nulle à cette distance (environ 1 cm), ce qui procure un arrière-plan très flou.

Ce qui amplifie la qualité du flou c'est l'angle de vue très réduit (moins de 2° pour la focale de 1440 mm alors qu'un 28 mm donnerait un angle de 75°) qui permet de faire apparaître beaucoup moins de détails dans l'arrière-plan et donc de mieux isoler le sujet principal au premier plan.


​Sur l'exemple ci-dessous, nous pouvons voir, prise sous le même angle,  une branche fleurie, avec une focale de 50 mm ...


puis avec la focale de 1440 mm ! À vous de juger ...

À noter que l'ouverture est sensiblement la même dans cet exemple : f/6.3 à 50 mm et f/6.5 à 1440 mm. C'est bien la focale, et donc l'angle de champ, qui est ici le paramètre déterminant pour obtenir un bel arrière-plan.

Et maintenant à vous de jouer ! ... 


Si vous appréciez ce blog, vous pouvez le soutenir en achetant sur ce site partenaire. 




2 Duel SONY Alpha A58 + SAL 18-135mm contre SONY RX10

SONY Alpha A58

+

zoom 18-135mm

VS

Header 1 / 2

SONY RX10

Enter your text here...

Enter your text here...

Un duel inhabituel puisqu'il s'agit de comparer un boitier "réflex" le  Sony A58 doté d'un zoom 18-135mm et un "bridge"  de la même marque : le RX10. Quels sont les atouts, les défauts, les limites de ces deux appareils ? Y-a-t-il un vainqueur évident ?

Lire la suite...