Découverte d’un objectif performant spécialement adapté au portrait : le SAMYANG 85 mm f/1.4

7 Janvier   2016

Découverte d'un objectif performant spécialement adapté au portrait :               le Samyang 85 mm f/1.4

Cet article se propose de  vous faire découvrir un objectif du fabricant coréen Samyang dont les produits sont de plus en plus appréciés. Il s'agit du très lumineux 85 mm f/1.4.  La limite des objectifs Samyang est leur fonctionnement manuel (réglages de la mise au point et  des ouvertures manuels). 


Cet article se propose de vous faire découvrir un objectif du fabricant coréen Samyang dont les produits sont de plus en plus appréciés. Il s'agit du très lumineux 85 mm f/1.4.

La limite de ces objectifs Samyang est leur fonctionnement manuel (réglages de la mise au point et des ouvertures manuels).  C'est à dire que l'autofocus de votre appareil ne fonctionnera pas  :  la mise au point devra être faite à l'aide d'une bague de réglage. Un dispositif tel que le Focus Peaking est alors bien utile. De même, l'ouverture devra être sélectionnée au moyen d'une autre bague.

Les produits Samyang, sur le plan de la qualité optique sont généralement considérés comme faisant jeu égal avec des objectifs beaucoup plus onéreux. Par exemple le Samyang 85mm f/1.4 coûte environ 260 € (monture Sony A), alors que le Sigma  85mm f/1.4 coûte environ 800 € et le Zeiss  85mm f/1.4 environ 1300 €. Bien sûr, ces concurrents ne sont pas manuels.

​PRESENTATION

Voici cet objectif. Il a été largement décrit par ailleurs, ici  par exemple. Il impressionne par sa belle qualité de fabrication​.  Beaucoup de métal, et un poids  en adéquation... Ce qui impressionne également c'est la dimension de la lentille frontale : ouverture f/1.4 oblige !

​LE BOKEH, LE FLOU D’ARRIÈRE PLAN

Si on achète ce type d'objectif dotée d'une telle focale et d'une aussi grande ouverture, c'est avant tout pour réaliser des portraits. Avec une telle ouverture on dispose  d'une profondeur de champ très réduite et on peut s'attendre à  des flous d'arrière plan très doux (soft, creamy ...) Donc, même si on recherche la finesse, c'est avant tout la qualité d'arrière plan qu'on va rechercher, la finesse extrême n'étant perceptible que pour de très forts agrandissements.

Voici ce que donne le Samyang 85mm pour différentes ouvertures : de la pleine ouverture (f/1.4) jusqu'à f/8 (l'objectif ferme jusqu'à f/22)​ :

f/1.4

f/2

f/2.8

f/4

f/5.6

f/8

​Et dans un plus grand format :

f/1.4

f/2

f/2.8

f/4

f/5.6

f/8

Avec le Samyang, l'arrière plan est très doux à pleine ouverture ; à f/2 on distingue à peine la forme du diaphragme mais il y a une nette différence entre f/1.4 et f/2, ​et progressivement le fond devient de moins en moins flou ; à f/22 on aurait encore une bien plus grande profondeur de champ. Mais ce n'est pas le but d'un tel objectif.

La qualité de flou de l'arrière plan à pleine ouverture permet de faire ressortir le sujet principal de la photo, sans être distrait par l'arrière plan.

​LA FINESSE - 1. Prise de vues à courte distance

​Généralement, les objectifs aussi lumineux ne délivrent pas une très grande finesse à pleine ouverture. Il faut fermer un peu le diaphragme pour obtenir les meilleurs résultats.

J'ai comparé ici les résultats à pleine ouverture et à f/8 qui donne la plus grande finesse. ​

f/1.4

f/8

Si on examine un détail de ces deux photos à 100 %, on obtient les résultats suivant :

f/1.4 

f/8

La  photo obtenue à pleine ouverture apparaît molle comparée à celle obtenue à f/8 qui est la plus fine.

Si on applique un masque flou à la photo prise à f/1.4 pour augmenter sa netteté en post-traitement, on obtient le résultat suivant :​

f/1.4 (+ sharpen)

f/8

On observe une nette amélioration de la  photo à  pleine ouverture qui la rapproche de celle prise à f/8. N'oublions pas de plus que nous observons ici des agrandissements à 100 % des photos ! Donc, dès la pleine ouverture cet objectif délivre de très belles images.

Si on diaphragme un peu (f/2) le résultat est meilleur ​et se retrouve très proche de la photo prise à f/8 :

f/2

f/8

Le même traitement d'accentuation déjà réalisé pour la photo à f/1.4 rend la photo prise à  f/2 quasiment indiscernable   de la photo prise à f/8 :

f/2 (+sharpen)

f/8

Le schéma ci-dessus montre que les tests de finesse pour des scènes prises à courte distance révèlent que la finesse maximale est obtenue pour des ouvertures allant de  f/5.6 à f/11, mais les résultats sont bons dès la pleine ouverture.  L'échelle verticale, arbitraire, ne prend en compte que la partie centrale, ce qui est important pour un portrait. En fait, la différence n’est pas très grande entre les résultats pour les grandes ouvertures et les ouvertures délivrant la meilleure finesse. 

​LA FINESSE - 2. Prise de vues à longue distance

Ce n'est pas le but d'un tel objectif a priori mais il peut être utilisé pour obtenir des détails de paysage, ou d'assembler des photos pour faire un panorama. Je l'ai donc testé sur une scène à grande distance pour différentes ouvertures.

Voici tout d'abord la scène complète pour l'ouverture maximale (f/1.4) et pour f/4 qui donne les meilleurs résultats :​

f/1.4

f/4

​J'ai testé la finesse au centre, ainsi que sur les bords pour analyser l'homogénéité de l'objectif.

 2 - 1. Centre de l'image

f/1.4 

f/2

f/2.8

f/4

Les résultats sur ces agrandissements à 100 % sont mous à pleine ouverture mais s'améliorent très vite dès f/2. Ils deviennent très bons dès f/2.8 et deviennent difficilement discernables  avec ceux obtenus à f/4, les meilleurs.

​Si on applique un masque flou à la photo prise à f/1.4 pour augmenter sa netteté en post-traitement, on obtient le résultat suivant :​

f/1.4 

f/1.4 (+ sharpen)

​On constate une nette amélioration de la photo par ce simple traitement, mais il vaudra mieux fermer un peu l'objectif pour obtenir les meilleurs résultats.

 ​

 2 - 2. Bord de l'image

f/1.4 

f/2

f/2.8

f/4

Le même traitement d'accentuation déjà réalisé pour la photo à f/1.4 au centre permet d'améliorer la photo de manière appréciable :

f/1.4 (+ sharpen)

Ouverture

Le schéma ci-dessus montre que les tests de finesse pour des scènes prises à grande distance révèlent que la finesse maximale au centre (en rouge) est obtenue pour des ouvertures allant de  f/3.5 à f/4, qui sont des ouvertures beaucoup plus grandes que celles donnant les meilleurs résultats à courte distance.   Sur les bords la plus grande finesse (courbe bleue) est obtenue entre f/4 et f/5.6. L'ouverture de f/4 est donc celle qui donnera la meilleure homogénéité à grande distance.

​BONUS

 

Voici une comparaison rapide entre le Samyang 85 mm f/1.4 et le Sony 18-135 mm f/3.5-5.6. Si les résultats sont assez proches au centre de l'image, sur les bords le Samyang  à f/4 délivre une image beaucoup plus fine que le Sony à f/8 (toit de la maison sur la gauche, finesse et nuances dans les branches des arbres, meilleur contraste ...) :

Sony 18-135 mm f/3.5-5.6 à f/8

Samyang 85 mm f/1.4 à f/4

​BILAN

​Le Samyang 85 mm f/1.4  délivre de très belles images avec des flous d'arrière-plan très doux, très esthétiques. A courte distance, sa finesse maximale est obtenue en diaphragmant mais les résultats sont très bons dès la pleine ouverture. Et l'accentuation des détails est très bien tolérée à pleine ouverture , permettant d'obtenir de très bons résultats.

 ​

A grande distance, ​l'ouverture de f/4 est celle qui donnera la meilleure homogénéité si on souhaite réaliser des photos de paysage, ce qui n'est quand même pas la vocation première de cet objectif.

 

Très bonne qualité de fabrication ; bague de réglage de mise au point très agréable notamment. 

 ​

Il faut signaler que la mise au point à pleine ouverture est difficile compte tenu de la très faible profondeur de champ, notamment à courte distance, mais cela fait partie du jeu avec un objectif doté d'une telle ouverture. Le focus peaking est une aide  précieuse à la mise au point.

 

En conclusion, un très bon rapport qualité/prix !


Generique - 728x90

 Pour acheter  l'objectif Samyang chez Miss Numérique cliquez sur le lien suivant :

Objectif SAMYANG 85 mm f/1.4 Asphérique IF monture SONY A

              


 

 

 


About the Author

Chercheur au CNRS, je suis passionné de photographie. J'apprécie les aspects techniques dont les avancées sont spectaculaires, mais je préfère me concentrer sur les aspects artistiques et esthétiques.

Leave a Reply 0 comments