Rapprochement de la Lune et de Jupiter du 24 février 2016

​Voici une observation du rapprochement de la lune et de Jupiter du 24 février 2016 à l'aube vers 5h30.

Les photos ont été prises avec un modeste bridge Nikon P600.

Pour la photo du rapprochement, l'appareil a été utilisé à la focale de 500 mm (équivalent 24x36 mm). L'ouverture est f/6.3 (la plus grande possible à cette focale). La vitesse d'obturation est 1/800 s. La compensation d'exposition est de -2IL. La sensibilité est 100ISO. Cette photo  a été réalisée sans trépied en m'appuyant simplement au montant d'une fenêtre.


​Pour Jupiter les photos ont été prises à la focale maximale de 1440 mm (équivalent 24x36 mm). La vitesse d'obturation est 1/125 s. La compensation d'exposition est de +1IL. La sensibilité est 100ISO. L'ouverture est f/6.3. La prise de vue a été faite en rafale lente (qui permet d'obtenir un maximum de 200 photos). Ici 36 photos ont été prises en faisant la mise au point sur la lune qui était proche puis en me déplaçant sur Jupiter. Et bien sûr, tout ceci a été réalisé sans trépied en m'appuyant simplement au montant d'une fenêtre ! Il a été "un peu" difficile de rester centré sur Jupiter pour ces 36 poses. Un petit clin d’œil aux puristes du réflex qui pensent que de tels zooms sont inutilisables !



​Voici tout d'abord l'image du rapprochement de la lune et de Jupiter :


On voit sur cette photo la lune en bas et Jupiter en haut. Pour rendre Jupiter plus visible, sa luminosité a été artificiellement augmentée.


J'ai essayé ensuite de prendre des photos de Jupiter, en faisant la mise au point sur la lune à la plus grande focale, puis en me déplaçant sur Jupiter. J'ai fait une série de 36 photos. Voici une des photos obtenues :

Sur cette image brute, on distingue déjà les bandes de Jupiter.

Ensuite le traitement classique par Autostakkert (pour  le moyennage du bruit des 36 photos ; les 24 meilleures ont été conservées) puis par Registax (traitement par ondelettes pour faire ressortir les détails) conduit à l'image suivante :


On distingue également sur cette photo 4 des satellites de Jupiter : Callisto, Io, Ganymède et Europe (flèches rouges).

L'excellent logiciel Stellarium (gratuit) montre la configuration de Jupiter et de ces 4 satellites qui est bien celle observée :

 

Pour le plaisir voici une photo de Jupiter dans une configuration très proche de celle que j'ai observée :

Et la version animée :

​Source : http://spaceagequice.deviantart.com/art/Jupiter-440388482

​Et un autre lien vers le site de la Nasa avec de très belles animations de vues de Jupiter enregistrées par Hubble.

More...

Et maintenant, à vous de jouer !​


About the Author

Chercheur au CNRS, je suis passionné de photographie. J'apprécie les aspects techniques dont les avancées sont spectaculaires, mais je préfère me concentrer sur les aspects artistiques et esthétiques.

Leave a Reply 0 comments